lundi 23 mars 2009

Ca c'est du fromage de chèvre

Alors alors, quoi de neuf au Ponja ?
Les fleurs continuent de s'épanouir. En attendant la star, le cerisier, on peut toujours se rincer l'oeil avec les fleurs de pêche

Ah non pardon ça c'est la vue de notre fenêtre sur le Mont Fuji au soleil couchant

Voilà un pêcher. L'angle est pourri parce qu'on était en retard et que j'ai du faire en sorte de virer du cadre deux cagoles japonaises qui se mouvaient mollement vers mon objectif. Je sais pas pourquoi les Japonais aiment moyen les fleurs de pêche, ils méprisent un peu même ces grands pétales blancs. C'est surement trop vulgaire pour leur esprit fin et raffiné. Et puis tout le monde préfère les cerisiers alors pourquoi réfléchir sur les pêchers. Moi je préfère les pruniers mais ça c'est parce que j'ai un esprit autonome et hors-norme car j'ai grandi avec le câble.

N'empêche que nous vendredi, on a vu en exclu les premiers cerisiers du Kantô ! Même qu'on garde jalousement ces images pour nous. En plus on était tous seuls, malgré le fait que vendredi était férié (oui c'était le jour du printemps, et le jour du printemps au Japon c'est férié. je sais pas non plus). Les gens étaient plus occupés à visiter en famille le nouveau centre commercial de la gare de Koganei. Eh ouaiiiis Koganei ça bouge trop ! Koganei est dans le vent maintenant ! Ca commence avec un centre commercial et peut-être qu'on aura bientôt droit à notre Starbucks et notre Mister Donuts ! (Laurent me fait signe qu'IL Y A UN MISTER DONUTS dans le nouveau centre commercial de Koganei).

Maintenant des photos gratuites de nourriture anti-stress

Thé au citron et triffle préparés avec amour par Kiyoshi

Et samedi je suis sortie sans Laurent, et je suis allée faire des trucs de filles : après avoir dépensé le salaire mensuel d'un cambodgien en ingrédients et ustensiles pour continuer à être belle et rebelle, c'est-à-dire semie-autonome cosmétiquement parlant, je suis allée manger un parfait au matcha.
(Et d'ailleurs parenthèse en parlant de semie-autonomie et tout ça, la semaine dernière j'ai enfin fabriqué mon premier savon ! Youpipi ! Je dois encore attendre minimum trois semaines avant de l'utiliser, mais je m'en fiche ! D'ailleurs je voulais en parler dans le post précédent, et j'avais même fait un titre en rapport ("les liens se soudent"/la soude caustique ingrédient indispensable dans le processus de saponification, tout ça) mais j'ai été dépassé par la rapidité de mon écriture spontanée. Bientôt, BIENTOT, je me mets aux crèmes et aux lotions toniques)
Parfait au matcha donc. Comme tous les autres gens qui attendaient déjà avant moi formant de la danse de leurs corps et de leurs gestes une file d'attente. Yen a trop des gens, dans cette ville !
Heureusement qu'une fois rentrés, on se fout pas de toi :

De l'espace devant, de l'espace à gauche et à droite pour mettre tout ses sacs de course, et un fauteuil désigné par Jésus surement, tellement qu'il est confortable et qu'il t'aime. Et puis, un parfait au matcha. Le parfait, ça vient surement de chez nous et je sais pas à quoi ça ressemble à l'origine, mais ici ça désigne une énorme coupe glacée avec plein d'étages de choses différentes.

Ici nous avions (pour ce dont je me souviens): gauffrette, glace au matcha, softcream au matcha, gelée de matcha, shiratama, chantilly, banane, pêche blanche, pêche jaune, et encore de la gelée au matcha. Ca va on est bien tombés, le salon de thé sait garder son image de marque et réussi à faire d'un dessert vulgaire une coupe de glace classe, à son effigie J'ai pas le même souvenir de mon premier parfait, pourtant surement plus répandu (sous la couche de glaces et sirops aux différents parfums des frosties, et sous les frosties des dés de gelée plein de sirop de sucre)

C'était l'orgie parce que j'essaie de faire gaffe le reste de la semaine quand même. Ce soir pour ne pas transgresser à la règle je me suis fait un dessert de saison : fraises, bananes, shiratama (enfin quand c'est moi qui les fait c'est plutôt des shirasara, HO HO HO amis bilingues bonsoir), soupe crème - crème anglaise, sésame noir et kinako.

Rien d'effrayant en soi n'est-ce pas.

Finissons encore par des nouvelles du temps qui passe dans notre pays hôte. Si vous pensez à un fruit japonais, vous pensez à quoi ? Si vous pensez aux cerises vous êtes aussi bêtes que moi. En fait j'ai découvert grâce aux étalages de mon supermarché préféré qu'apparemment les fruits qui règnent au Japon, c'est les agrumes. De là une étude sociologique très intérressante sur les différentes particularités gustatives des agrumes et leur influence sur le raffinement des estampes.

Le fruit du jour, c'est le haruka !

De l'extérieur, il est tout rond et jaune. Ca sent un peu comme le yuzu. Ca s'appréhende un peu (je suis pas super fan de yuzu...) A l'intérieur, ça ressemble à une agrume. C'est toujours rassurant. Et enfin en bouche... c'est sucré ! Presque pas acidulé, ça glisse tout seul ! C'est très bon. Et très intéressant. Moi je trouve que associer Japon et agrumes tout de suite ça efface un peu le côté méditation sous les fleurs et légèreté et éphémère du monde flottant.
Ca casse un peu un mythe, quoi, un peu ! T'as vu.

Rattrapons la chose avec une photo pleine de suspens.

3 commentaires:

Clem a dit…

Magnifique ce "parfait" (en effet en France je crois que c'est plus une sorte de dessert glacé à la creme fraiche, mais avec moins de choses dedans ;-). Ca fait envie toutes ces bonnes choses, ici on est encore dans les fruits et légumes d'hiver et personne n'en peut plus ;-)

Gab a dit…

Elle est tres bien ta photo de pecher. Si les japs aiment que les cerisiers, c'est qu'ils sont cons. Et qu'ils n'ont pas de personnalité. Et que c'est des moutons. Et que... Ca va, on a compris, ta gueule.

Au revoir.

michele a dit…

Bonjour Shlo,

Je prendrai le temps de vous lire plus en avant mais je suis d'ors et déjà fort intéressée par vos agrumes!

J'adore l'huile essentielle de yuzu mais je ne connaissais pas le haruka.

Je vous souhaite encore de belles réussites en cosméto maison!