samedi 21 février 2009

Le post de la saint Pierre-Damien

Voilà. Depuis lundi, 9h, notre très aimé conbini d'en face de chez nous a fermé ses portes. Maintenant, on doit marcher minimum dix minutes pour rejoindre le conbini le plus proche. C'est contre-nature ! Un conbini n'est plus un conbini, c'est la crise tout fout le camp !


Bon, la semaine dernière c'était la Saint-Valentin. Eh bien nous samedi dernier, on a mangé de la tarte au citron en regardant "Il faut sauver le soldat Ryan".
A côté de ça jme suis servie du fait qu'ici on donne des chocolats à tous ses collégues en plus de son amoureux (quand on est une fille, pour les garçons on attend le 14 mars. Le Japon, ce pays si peu consumériste.) pour confectionner des mini-financiers, au chocolat forcément. Comme je suis un génie j'ai aussi pensé "cannelle !", et ça a donné des mini-financiers chocolat-cannelle à se rouler dans l'herbe mouillée.
Comme Laurent surveille mon index glycémique et mon tour de cuisse de près, n'importe quelle occasion est bonne pour pouvoir faire des gâteaux sans avoir à les manger. Hélas, dernièrement j'ai fait l'acquisition d'une patate douce violette et ça il y échappera pas. Tant de bonnes choses à manger, seulement deux hanches pour les stocker....

La dernière mode au Japon, c'est le curry au petit-dej. Ca améliore la concentration en améliorant la circulation du sang et grâce aux multiples propriétés des épices qu'il contient

J'aime bien quand même quand mon blog prend des allures scientifico-éducative, alors continuons sur cette expérience troublante : quand cet homme met un cintre sur sa tête, cette dernière bouge toute seule
video

C'est authentique ! Et ça marche aussi avec les femmes
video

Essayez chez vous !
On a appris ça à la télé. Comme quoi les gens qui disent que la télé japonaise est stupide n'ont pas toujours raison. Dans cette même émission, on a aussi appris par exemple que les samourais il y a fort fort longtemps pendant la période Nanbokuchô pratiquaient l'homosexualité afin de fidéliser certains de leur disciple. Pendant cette période de guerre, c'était le meilleur moyen pour éviter les trahisons.

Aussi en ce moment j'aide de jeunes étudiants motivés, beaux et qui sentent bon le sable chaud à obtenir leur diplôme d'esthétique en leur prêtant mon corps et mon visage. C'est amusant. En plus ils ont une fréquence de 20 "kawaii" à la minute, peut-être que du coup j'arriverai à prendre une pose naturelle quand à la fin de tout ce maquillage je serai prise en photo. En tout cas, ils sont chouettes ils sont artistiques, ils font des canards avec des serviettes
C'est tout. La semaine prochaine, on prend notre vie en main, on va dans des onsen.

2 commentaires:

Sophie a dit…

c'est beau la science

nuyan a dit…

Vous tournez pas la tête dans le même sens par rapport au cintre !

Tricheurs, menteurs !!